Le portage salarial : solution idéale pour les seniors actifs ?

Vous avez la cinquantaine ou plus, et justifiez d’une expérience professionnelle reconnue. Vous êtes peut-être sans emploi et vous souhaitez exercer encore quelques années pour cotiser pleinement aux caisses de retraites. Vous êtes peut-être en pré-retraite ou en retraite et n’avez pas du tout l’intention de quitter le monde du travail. Vous êtes peut-être tout simplement un senior qui souhaite rester actif tout en gardant le contrôle de son organisation professionnelle.

Vos motivations sont diverses : vous voulez maintenir ou compléter vos ressources financières, conserver un réseau et un lien social, actualiser et transmettre vos connaissances, vous sentir utile, gérer votre temps de travail différemment, ou bien vous craignez tout simplement l’inactivité…

Pour tous les seniors actifs, le portage salarial se révèle bien souvent une solution idéale, qui leur permet de valoriser leur expérience, tout en conciliant leurs besoins légitimes de liberté et de sérénité. Alors que l’âge reste un frein sur le marché du travail, il se transforme incontestablement en atout sur le marché des indépendants : l’expérience professionnelle est alors perçue comme une réelle valeur ajoutée, et l’âge induit une considération naturelle pour les connaissances acquises.

Votre quotidien

En portage salarial, le senior agit comme un prestataire indépendant, et échappe ainsi au lien de subordination qu’il aurait de facto s’il était salarié. Il intervient chez son client en toute liberté, et gère ses horaires et son temps de travail comme il l’entend, sans soumission aucune. La société de portage le libère de la paperasse, et lui offre le statut de salarié qui lui permet d’être très protégé par le droit du travail.

Le cadre légal

Un indépendant retraité a la possibilité d’exercer une activité professionnelle complémentaire, à titre occasionnel ou à temps partiel. Il pourra cumuler le montant de ses pensions (régime de base+retraite complémentaire) avec un salaire en portage dans la limite du montant de son dernier salaire à temps complet. (attention : si ce cumul venait à dépasser le salaire antérieur en question, il y aurait un risque d’interruption du versement des pensions).

Pour les salariés des régimes spéciaux (EDG, GDF, Fonction Publique, SNCF, RATP…) il n’y a aucune limite au cumul de la pension et d’un revenu complémentaire.
Alors qu’un délai de 6 mois est exigé pour reprendre une activité salariée directement chez son ancien employeur, la loi n’exige pas de délai de carence quand l’activité est reprise chez une autre employeur (la société de portage en l’occurrence).

Dans le mois suivant la reprise de son activité salariée, le professionnel porté doit impérativement informer par écrit sa caisse de retraite de base de la poursuite de son activité.

Découvrez d’amples informations sur les seniors et portage salarial.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *